Un roman frais comme une petite brise de printemps et bon comme un bonbon qui fond dans la bouche

Michaël Uras met de l’émotion, de la tendresse, du vécu, de la beauté et de l’humour aussi. Lisez-le ! Pour la beauté de la plume, de l’histoire, de la Sardaigne et…. de Moby Dick. Lisez-le aussi pour sa fin, inattendue, déroutante et pleine d’espoir.