Point de Vue
On ne peut que louer la densité descriptive [du roman]
27/04/2016
L'habit du malheurIssue d'un milieu modeste, Ada Vaughan est une jeune couturière britannique, soignée et ambitieuse. Elle possède une allure folle, rêve de devenir un grand nom de la mode et s'applique a maîtriser le moindre tissu, rêche, lisse, épais ou délicat. Lin séduisant comte hongrois la détourne de ses projets en l'entraînant à Paris. La Seconde Guerre mondiale précipitera ses désillusions, mais ne lui dévoilera qu'en partie ce que peut être une vie cruelle. Si l'auteure joue avec le feu en campant son récit en plein nazisme, on ne peut que louer sa densité descriptive, l'intensité de ses personnages et la minutie avec laquelle elle fait tenir la vie de son héroïne a un fil F. del V.