Transfuge
Ces pages que l'on boit come un bon vin d'hier...
05/01/2015
"Assurément, il y a du Philippe Delerm dans ce premier roman saturé d'une joyeuse nostalgie. [...]"
Le Monde des Livres
L'odeur de l'enfance
08/01/2015
"[Une] écriture limpide et musicale composant ce premier roman doux-amer, qui s'interroge avec beaucoup de tendresse mais pas de nostalgie, sur ce qui reste en chacun de l'enfant qu'il fut. "

Pages